Souvenirs d'enfance

{Épluchette de blé d’inde et fête de voisinage}

Avec le mois d’août qui frappe à nos portes je ne peux m’empêcher d’être nostalgique. Qui dit mois d’août dit fin des vacances, rentrée scolaire, retour des nuits plus fraîches… Je vous entends déjà me dire que je suis un petit trop à l’avance, que je devrais vous laissez le temps de profiter de l’été un peu! Vous avez sans doute raison. N’empêche, je dois avouer que j’ai un faible pour la fin de l’été et tout ce qui vient avec. Acheter le matériel scolaire, sortir les vêtements plus chauds en prévision des soirées à l’extérieur, préparer la maison pour l’arrivée de l’automne… Ah l’automne! Quelle merveilleuse saison! Quelle joie de savoir que ma petite bouille viendra au monde au cœur même de ma saison préférée!

Mais, avant d’arriver à l’automne, je me dois de parler de cette fameuse tradition que nous avons d’organiser des fêtes de familles et même de quartier autour d’une épluchette de blé d’inde! Bien que la fête du voisinage soit plus communément organisée en juin depuis quelques années au Québec, dans ma jeune jeunesse on faisait ça au mois d’août, juste un peu avant la rentrée, du moins sur ma rue!

Je me rappelle lorsque j’étais toute petite, alors que je vivais dans un quartier résidentiel où grouillaient des dizaines d’enfants, j’avais une voisine incroyable qui adorait garder les jeunes du quartier et qui était intensément engagée dans sa communauté. Cette femme créative et mère de trois garçons aimait organiser des activités pour nous tenir occupé. C’est ainsi qu’elle avait organisé une épluchette de blé d’inde pour les familles de la rue des Alvéoles. Avec mon langage de jeune fille, on disait plutôt pour les amis du rond-point.

Elle avait donc invitée plusieurs familles à se joindre à nous; nous étions probablement une trentaine à festoyer un épi de maïs à la main. La journée était parfaite pour les jeunes et les moins jeunes. Il avait fait soleil toute la journée, nous avions tous bien mangé, les enfants ne s’ennuyaient guère avec la multitude d’activités à faire et la maquilleuse qui nous barbouillait le visage avec joie! Quant aux adultes, c’était là une bien belle occasion de se faire un réseau d’entraide et de connaître enfin les parents des autres enfants avec qui nous passions le plus clair de notre temps durant les vacances…

J’en parle avec nostalgie parce qu’il s’agit d’un souvenir heureux, mais j’en parle également car je trouve qu’il s’agit-là d’une belle initiative pouvant contribuer à briser l’isolement de nos voisins les plus solitaires, à permettre des rencontres inattendues menant à de belles amitiés, bref, contribuant à resserrer les liens sociaux entre voisins, l’humain étant à la base un animal social.

J’espère vous avoir inspiré, du moins un peu!

Bonne semaine les animaux!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s